James & Black

James & Black, La Chapelle des Lombards, Paris, février 2017. Photo © Anne De Colbert

 Un duo charismatique

• Originaires d’Austin (Texas) le pianiste/chanteur Bruce James et la chanteuse Bella Black sillonnent depuis quatre ans l’Europe pour s’y produire dans un registre soul. La France et l’Italie font partie des seuls pays où leur présence, rare, permette de mesurer l’immense talent de ces deux artistes unis sur scène comme dans la vie. Faire plus ample connaissance avec ce couple rencontré au Porretta Soul Festival et revu à Paris s’imposait donc.

Bruce James s’exprime pour le couple puisqu’il est le seul à avoir été interviewé. Propos recueillis à Paris en août 2016 et février 2017 par Jean-Claude Morlot.

Les débuts
J’ai grandi à Houston (Texas) où j’ai appris la trompette à l’école. J’en jouais dès l’âge de treize ans dans l’église de mon père qui en était le pasteur. Ce n’est que plus tard que j’ai commencé l’apprentissage de la guitare basse et du piano. J’ai eu un professeur qui m’a appris à jouer avec les mauvais doigts, aussi, lorsque je suis allé à l’Université de Houston, il a fallu que je m’adapte à une forme de musique plus orthodoxe ! J’y ai intégré des orchestres étudiants qui étaient plutôt orientés jazz alors que je commençais à composer des chansons très soul. J’étais particulièrement inspiré par Al Green qui reste l’un de mes chanteurs préférés.

Côté albums
J’ai enregistré en 2007 l’album « Junkyard Soul » dont j’ai composé tous les titres à l’exception d’une version très personnelle où je suis seul au piano de God Only Knows des Beach Boys. Les conditions d’enregistrement pour l’album « Soultet » en 2009 ont été différentes car nous avions le studio pour huit heures. Il était rempli d’instruments et nous nous en sommes donné à cœur joie. C’est ainsi que les titres Prefer It Black And White et Compared To What durent chacun plus de treize minutes. Nous nous sommes laissés aller et avons donné libre court à notre inspiration. Le seul autre titre que je n’ai pas composé est People Get Ready de Curtis Mayfield (NDLR : Je lui fais remarquer que son approche ressemble beaucoup à People Who Are Darker Than Blue, autre titre emblématique de Mayfield. C’est bizarre, je n’y avais pas songé, c’est vrai qu’il y a des similitudes).

James & Black, La Chapelle des Lombards, Paris, février 2017. Photo © Anne De Colbert

Bella Black
Elle travaillait comme gérante d’un supermarché et avait la responsabilité de trente-cinq personnes lorsque je l’ai rencontrée il y a cinq ans. Comme beaucoup d’Américains, elle s’est formée au chant à l’Église. Elle avait écrit et enregistré une démo de cinq titres qui est restée inédite et qui semble le rester. Nous avons commencé à collaborer ensemble. Elle chante les chansons qu’elle écrit et moi les miennes. Aujourd’hui, nous avons décidé d’écrire et d’interpréter ensemble.

Porretta soul Festival
Je m’y suis produit pour la première fois en 2010 et c’est à cette occasion que j’ai fait ta connaissance. Ensuite, j’y suis retourné avec Bella en 2013, puis cette année pour rendre hommage à Allen Toussaint. (NDLR : Je lui fais part de ma surprise de ne pas avoir entendu Bella interpréter From A Whisper To A Scream à la manière d’Esther Phillips. Sa réponse fut claire : Graziano, patron du festival, ne souhaitait que des titres funky). À propos de Porretta, je tiens à démentir une rumeur qui circule comme quoi nous nous y sommes mariés. Nous nous sommes mariés à San Bedenetto, c’est à trente kilomètres. La légende est sympa, mais reste une légende…

Groove City
Je connaissais déjà Fabio Ziveri et son groupe Groove City puisqu’ils m’avaient accompagnés en 2013 à Porretta. C’est tout naturellement que j’ai accepté de participer à l’aventure collective proposée à différents artistes du festival (voir ABS 59). Je ne suis allé en studio à Bologne qu’une seule fois, j’ai enregistré ma voix qui a ensuite été mixée sur les bandes orchestrales. C’est différent de ce que j’ai l’habitude de faire, mais l’expérience fut intéressante.

Bruce James, La Chapelle des Lombards, Paris, février 2017. Photo © Anne De Colbert
Bella Black, Paris, août 2016. Photo © Anne De Colbert

Les concerts, les tournées
Nous sommes installés en Europe depuis quatre ans. Nous n’avons pas de base permanente, nous vivons au gré de nos engagements. Il nous arrive de voyager avec un simple sac à dos ! Nous tournons beaucoup en Italie, Espagne, Belgique et Pays-Bas. La France nous semble plus difficile car nous n’y passons que très rarement, le seul endroit à nous avoir accueilli est La Chapelle des Lombards où nous avons enregistré un album live (NDR : La situation semble s’améliorer puisque deux dates sont prévues en mars, le 29 au New Morning et le 31 à La Chapelle des Lombards).

Les news
Bella a travaille sur un album solo qui n’en est pour l’instant qu’à l’état de démo. Un extrait est en écoute sur soundcloudEnsemble, nous enregistrons sous la direction de Jean-Pol Van Ham au studio Magnet de Bruxelles un nouvel album sur lequel figurera la chanson Golden Boy où Bella chante en duo avec Alain Chennevière (NDLR : ancien membre du groupe français Pow Wow, le titre en question a une grosse influence country & western où sa voix rappelle celle de Lorne Green) et dont les spectateurs de la Chapelle des Lombards ont eu la primeur en novembre 2016 (NDLR : L’album est paru en juillet 2017).


Discographie

• Tunji – « Last Night’s Wine » (1999)
• Bruce James – « The Wayside Drive Sessions » (2002)
• Bruce James – « Junkyard Soul » (2007)
• Bruce James Soultet – « Yours, Mine, and the Truth » (2009)
• Bruce James – « Black Until Blue » (2011)
• James & Black – « Live at the N9 » (2012)
• James & Black – « How Long is Now » (2014)
• James & Black – « Live At La Chapelle des Lombards, Paris » (2016)

Ont également participé aux albums :
Eminent Stars« Sitting In » – Tramp Records
Brooklyn Rhythm and Blues Project – Brooklyn Music
• Groove City – « Road to Memphis » – Groove City Records (Italy)


Par Jean-Claude Morlot
Remerciements à Anne De Colbert et à Graziano Uliani

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*